surconsommation

Marche ou crève

Enfin une éclaircie, un rayon rasant mes espoirs en déclin, un instant où derrière mes paupières closes, un soleil acrylique pénètre mon crâne et l’irradie d’un orange incandescent. Respirer. Ralentir la cadence&; Quelques secondes. Ressentir chaque pulsation&; Juguler la pression de ce quotidien toujours plus hostile…

Le capitalisme de la séduction

Il y a des livres nous divertissant et d’autres bouleversant foncièrement notre vision du monde. Des livres en mesure de réellement nous émanciper s’ils étaient plus partagés et mieux compris. Mais le système n’aurait rien à gagner d’une telle contagion, alors, pour préserver sa mainmise, il distille ces ouvrages pour qu’on ne puisse les lire que de manière fortuite et inopportune.