Tariq Ramadan

Zineb, Tariq et les laïcs

Que choisir ? Qui choisir ? Est-ce que j'ai vraiment le choix ? Entre des souris et des hommes ? Entre 10 000 lecteurs qui m'ont "likée" en croyant m'avoir cernée... et l0 électeurs qui se sentent plus impliqués et plus concernés par ce que je fais ?

L’islamo-gauchisme

Ce n'est pas du tout évident d'associer deux concepts antithétiques, de composer avec deux figures opposées : l'islamisme et le marxisme. Les médias les médiatisent sous le nom : d'islamo-gauchisme. Je me suis amusée à envisager tous les rapprochements suggérés entre ces deux systèmes de pensée en me disant que l'analogie entre les deux ne relève pas seulement de la démagogie.

Le « MOI » de Ramadan

Nous avons une fâcheuse tendance à nous focaliser sur l'existence plutôt que sur l'essence... au point de les confondre. Et cette confusion est lourde de conséquence. Celui qui se met en colère est aussitôt traité de colérique. Celui qui avale quelques gouttes d'alcool est pris pour un alcoolique. Celui qui aime le sexe est tenu pour un obsédé sexuel pathétique voire pathologique. Tous les moyens sont bons pour qualifier ou disqualifier l'autre... comme si pour l'approcher, il nous fallait avoir quelque chose à lui reprocher... et qu'on ne peut s'y fier avant de l'avoir identifié.

Islam : vivre avec son Livre

"Je vous lance un défi: Trouvez moi un auteur musulman contemporain qui traite de la question fondamentale du Jihad et le redéfinit dans le contexte de la modernité et des enjeux géopolitiques du 21 S ! C’est cela le silence des agneaux. Alors Onfray est excusé de ma part de sacrifier la vérité sur l’autel de la réalité." Il n'y a qu'un défi digne d'être relevé : celui qu'on se lance à soi-même...

L’islam au Bac Philo

Aujourd'hui est un autre jour, faites en sorte qu'il soit le bon jour même si ce qui est bon pour chacun n'est pas forcément bon pour tous. Et parce que votre niveau de conscience n'est pas le même, mon exigence vis à vis de vous ne sera pas la même. Vous permettez que je fasse l'appel parce qu'entre vous à part l'acte de présence, il n'y a rien de consensuel :

La raison laïque contre la raison islamique

La raison laïque veut venir à bout de la raison islamique. La raison d'aujourd'hui voudrait réduire en poussière la raison d'hier. Quoi de plus logique que de vouloir s'en débarrasser : tout ce qui n'est pas moderne est archaïque. Un petit clin d'œil aux catholiques qui ont survécu à la séparation de l'église et de l'État et ont fini par rendre à César ce qui est à César et à prendre à Dieu ce qui est à Dieu. Que nous dit notre conscience politique ?

Fresque Ramadanesque

Parmi les causes perdues, j'ai toujours retenu les plus dignes d'être défendues. Je sais que pour la plupart le devoir n'a plus de sens. Surtout pour ceux qui n'ont jamais eu le sens du devoir qui consiste à rendre à César, ce qui appartient à César sans s'en prendre à son Dieu. À chacun selon son dû... Faisons au moins comme si nous pouvions nous rendre une justice que personne ne nous a rendue. Je ne vais pas refaire le procès que l'on fait à l'islam, parce que nul n'a intérêt à se mesurer à la force d'un préjugé.