état de droit

Dans la peau d’un gilet jaune

Quelle est la part de raison dans ce marasme? Quelle est la part de passion dans ce sarcasme? Qui fait le vide, qui fait le plein à travers les spasmes des gilets jaunes ? Nul ne saurait le dire, sans se dédire ou se contredire. Parce que le rationnel et l'irrationnel sont tellement emmêlés que plus personne ne peut s'en mêler, parier sur leur succès ou leur insuccès.   Les exaspérés ne veulent ni coopérer, ni être récupérés... Ils en veulent au système au point de ne plus savoir ce qu'ils veulent. Leur motif ne coïncide plus avec leur mobile.

La Révolution Jaune

Si vile, si incivile... la guerre dite civile provoquée par le péril noir des gilets jaunes, des gens indociles avec lesquels il n'y a point de deal possible. Parce que leur mal est indélébile. Les gilets jaunes ne sont visibles que pour rendre toute espèce de récupération risible et toute allégeance nuisible.

Qui a peur de qui ?

Je n'ai pas peur... Je n'ai pas peur de vous dire que vous avez peur. Avez-vous peur de perdre la guerre ? Ce n'est pas une question que je vous pose : C'est la question qui s'impose à votre vision du monde qui implose. La guerre contre le terrorisme, la guerre contre le fanatisme, la guerre contre la barbarie...vous l'avez peut-être déjà perdue?

Les sans-toit n’ont plus froid… aux yeux

Dans la vie, on est parfois tenus d'avoir un avis et de devoir l'exprimer, l'imprimer ou le publier, précisément lorsque la vie d'autrui est en jeu. Mon souci qui est sans doute le vôtre aussi : c'est le souci qui concerne les sans-abri. Avec cette vague de froid, il y a de quoi reprendre ce chemin de croix en reposant la question du pourquoi? Pourquoi on les laisse mourir de froid ?

Comment lutter contre le terrorisme ?

Pour lutter contre le terrorisme, il faut être un peu plus futé. Moins usé et plus rusé. Juger sans préjugés. Et agir au lieu de réagir. Pour être plus malin que le plus malin, ce n'est pas le mal qu'il faut maitriser mais le BIEN. L'arme du bien est seule capable de désarmer l'ennemi. Et on ne peut y parvenir sans renoncer à la démagogie et sans recourir à la PÉDAGOGIE. Et même si la politique n'est pas une science, elle n'en demeure pas moins un ART susceptible de contenir toutes les turbulences et venir à bout de toutes les violences.

Moi, Christiane T

Moi Christiane... T C'est mon anathème Je suis celle que personne n'aime La mammifère à chignon Qui ne s'occupera plus de vos oignons ! L'histoire retiendra que pour tous les ânes Je fus l'horrible peau de banane Vive la Finance, Adieu la France ! La France est en état d'urgence. Sublime effet d'annonce Qui en dit long sur l'état de la France Qui à force d'osciller entre louis 16 et 2017 Entre déclin et décadence A fini par vaciller... Par remplacer son inutilité par l'hostilité en se déclarant la guerre : - on fouille tous ceux qui bafouillent