Tchad

Nigeria : Boko Haram, idiot utile de la fracture politique

Boko Haram n’était encore qu’une bande de bigots estudiantins quand la secte a été fondée, en 2002, dans le nord-est du Nigeria à Maiduguri, dans l’Etat de Borno. Connu à l’origine sous le nom de Jama’atu Ahlu Sunna Lidda’awati Wal Jihad (« Peuple engagé dans la propagation de l’enseignement du prophète et du jihad »), le groupe a eu depuis la bonne idée d’adopter un nom facile à retenir par tous : Boko Haram, qui signifie en langue haoussa « l’enseignement occidental est impur ».

Papa Hollande est en voyage d’affaires

Côte d’Ivoire, Niger et Tchad sont au programme du VRP de la République dans sa virée. Sous couvert de sécurité, il sera surtout question de business. A bord de l’avion présidentiel, une quarantaine de chefs d’entreprises qui débarquent la langue pendante en petite Françafrique de l’Ouest, pour mieux « accompagner les Africains dans leur développement ». Une main sur l’épaule, amicale et chaleureuse, mais qui peut aussi se transformer en mandale des fois que l’esclave renâcle à assumer la charge de son destin.