terrorisme

Stop à Israël

Un palestinien m'a écrit avant hier... mais il est mort hier... Et celui qui m'a écrit hier, il est mort aujourd'hui... et celui qui m'a écrit aujourd'hui... va mourir demain... Il s'adressait à moi en tant que française et voilà ce qu'il me confessait :  

Tunisie : la RUMEUR en personne

C'est la rumeur qui rend la Tunisie de bonne ou de mauvaise humeur. Rumeur qui dit comment le pays se porte et toutes les contradictions qu'il supporte. L'essence de la rumeur en Tunisie est sans plomb, elle ne tue pas mais dit comment on s'y entretue.

Du bruit pour la PALESTINE !

Quand un bruit ne fait plus de bruit... Ça peut signifier que quelque chose a été détruit comme l'innocence ou l'espérance... On n'y croit plus, d'où ce faux silence au sujet de la PALESTINE... qui se réduit au fur et à mesure à une part incongrue.

Enquête sur l’homme au couteau

Soit, je viens d'être désignée à la tête de cette C.A.T., de cette cellule anti-terroristes pour vous apprendre à dépister, à chercher et à trouver de nouvelles pistes. J'appelle un chat, un chat... je suis réaliste mais ça ne m'empêche pas de faire œuvre d'analyste et de me demander si derrière le chat, il y a ou il n'y a pas un rat.

AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTÉ

Je ne vais pas nommer les acteurs du drame que je m'en vais aborder mais juste les désigner avec trois lettres de l'alphabet : X.Y.Z. pour que votre imagination puisse les identifier. Question de droit : la Loi c'est la Loi... même si les faits sont réels, tant que je ne dispose pas de preuve matérielle, je ne peux prétendre qu'à un scénario imaginaire.

Qui a peur de qui ?

Je n'ai pas peur... Je n'ai pas peur de vous dire que vous avez peur. Avez-vous peur de perdre la guerre ? Ce n'est pas une question que je vous pose : C'est la question qui s'impose à votre vision du monde qui implose. La guerre contre le terrorisme, la guerre contre le fanatisme, la guerre contre la barbarie...vous l'avez peut-être déjà perdue?

Le terrorisme expliqué à mon chien

Ce n'est plus un leurre, ce n'est plus une rumeur... c'est l'horreur... l'horreur provoqué par la terreur par ce qu'il est convenu d'appeler le terrorisme à caractère islamiste. Et ce sont ces éléments de langage qui font le plus de ravage. On veut éteindre le feu en mettant de l'huile sur le feu. On incrimine mais on n'élimine pas le crime.

La belle trame

Je cherche mes mots pour saluer le cœur qui vole au secours d'une âme. Merci sans armes et sans larmes, lieutenant-colonel Beltrame pour ce geste téméraire qui nous éloigne de la bête et nous rapproche de Dieu.  Grâce à vous, je ne serais plus horrifiée par le terrorisme, mais plutôt pressée de glorifier l'héroïsme. Qu'est-ce qu'un héros ?

De Mennel à l’ange Gabriel

Si j'étais Mennel, j'adresserais ce courriel à l'ange Gabriel : Je suis Mennel: the noise qui a eu la mauvaise idée de se produire dans the Voice et d'être reçue à l'unanimité par le jury. Les concierges de tout le pays ont fouillé de fond en comble dans mon grenier et exhumé quelques tweet de mon passé pour me passer au crible de leurs mauvaises consciences.

Le syndrome Mennel : J’accuse

Mesdames Messieurs... je retire mon voile... pas la peine de l'avoir dans les cheveux puisque je vois que vous l'avez sur les yeux!   J'accuse Certains élus, certains électeurs De solder ou d'invalider nos valeurs De saper les fondements de notre république En subordonnant l'éthique à leur politique   J'accuse Certains élus, certains électeurs De réserver la liberté à ceux qui en ont les moyens

Mennel ou le temps des querelles

Hier, l'arabe n'avait pas le droit de l'ouvrir. Il avait un devoir de réserve vis à vis du pays qui l'a accueilli et auquel il devait sa survie. Il fermait sa gueule et balayait sans lever les yeux parce qu'il n'était pas chez lui... on parlait alors d'aliénation économique.

ABDESLAM : HANTISE ET MUTISME

Salah Abdeslam: C'est ce spectre qui hante aujourd'hui tous ceux qui ont survécu aux attentats du vendredi 13... et qui assistent, impuissants au spectacle d'un procès qui fait la plus belle part à son cynisme et à son mutisme! Et tout le monde en parle de ce monstre qui ne parle pas et qu'on ne peut pas faire parler. C'est une impasse d'essence dramatique : où se joue la comédie de celui qui n'a rien à démontrer.

NOS INVASIONS BARBARES

Laissons de côté l'éthique de conviction pour mieux détricoter l'éthique de responsabilité... deux expressions que l'on doit à Max Weber. Les idées n'ont aucun impact si on oublie les actes.   Au lieu de dénoncer le mouvement migratoire et de l'assimiler à une invasion barbare. La leur ou la nôtre ? Il serait, je crois,  plus judicieux de rappeler les faits et les méfaits à la barre!

ISLAMISME ET SIONISME

Sionisme ou islamisme ? Tout dépend comment vous voulez qu'on vous implante le couteau, en face ou dans le dos ? Dans les deux cas de figure, vous n'échapperez pas au traumatisme... au choc des prismes. Ces deux visions nous divisent, alors qu'elles procèdent de la même entreprise, de la même matière grise... de la même bêtise.  

Islam des pauvres, islam des riches

Des riches qui instrumentalisent des pauvres... les endoctrinent, les fanatisent pour qu'ils terrorisent d'autres pauvres, d'autres riches. Qui est derrière cette maudite guerre ? Réponse : l'Arabie Saoudite. Et quelques autres agités du bocal qui utilisent la même diagonale : la diagonale des fous de Dieu.

Attention, les enfants nous regardent !

L'innocent est celui qui ne comprend pas ce qui lui arrive. Le bien, le mal ne lui disent rien. C'est un enfant... ceux qui n'ont jamais entendu parler de Dieu... regardez bien les yeux d'un enfant ! Étymologiquement, c'est celui qui ne parle pas... n'en parle pas... Mais il pleure quand on lui fait mal. Sans savoir pourquoi.

On ne peut séparer l’islam de l’islamisme

On ne peut séparer politique et religion... sans se mentir, sans se trahir, sans occulter leur intime imbrication... sans ignorer leur secrète prétention à l'universalité, à la totalité, à l'unité parfaite. On ne peut séparer politique et religion. Elles sont inséparables ! C'est le judaïsme qui est à l'œuvre ou à la manœuvre en Israël.

La victime

Dièse: Nous sommes le 13 novembre... Le moment qu'on a choisi pour souffler sur les braises... bonjour Diotime!   Diotime: Bonjour Dièse   Dièse: Pas la peine de vous présenter, tout le monde sait qui vous êtes... Diotime, la victime des victimes.   Diotime :  Oui je suis la victime...et je n'y suis pour rien, c'est une question de  conscience intime...

Un amour de djihadiste

  Je l'aimais. Je l'aimais au point que je n'ai jamais eu le temps de me demander s'il m'aimait autant que je l'aimais. Amour baroque qui ne se soucie pas de la réciproque... Mon niveau de conscience à l'époque était limité à la drogue, à la musique et à la danse... toutes les nuances de la modernité... mais ce n'était pas sa tasse de thé... il avait d'autres chats à fouetter... un tout autre verbe à incarner.

ÉDOUARD, PHILIPPE ET MOULOUD

Je viens d'assister bouche bée à un appel télévisé, adressé par le premier ministre à nous autres sinistrés, appel à la vigilance généralisée qui résonne comme une déclaration de guerre non déguisée. Rappel à tous les citoyens de veiller au grain... parce que l'État régalien n'a plus les moyens d'assurer la sécurité de tous. C'est désormais l'affaire de chacun... aux armes, citoyens !

De Saint Charles à Las Vegas

Après le double assassinat sur le parvis de la gare, la sentinelle du néant ne peut s'empêcher de se poser la question qui tue : faut-il renvoyer chez eux tous les apaches pour ne plus être à la merci de toutes les tâches ?

ISLAMISME, TERRORISME ET FANATISME

Si on laisse de côté les éléments de langage et l'impact des images... on pourrait mieux identifier l'emportement aveugle des esprits, qu'on attribue à l'islamisme, au terrorisme... autrement dit, au fanatisme. Le fanatisme n'est que l'arbre qui cache la forêt. C'est l'effet produit par une triple cause : l'analphabétisme, le paupérisme et le despotisme.

Les Anormâles

Le Président est un homme d'affaires qui s'éprend ou se prend pour Jupiter... au point de se sentir parfois le maître de l'univers... C'est Moi, le Roi, c'est ce qu'il se dit en se mettant en marche vers son trône et en prenant bien soin de sa couronne. Il sait que c'est toujours risqué de confisquer le pouvoir... Tout l'art n'est pas de l'avoir mais d'en priver les autres... de les castrer avant de les encastrer...

SACRIFICE

 

[Vidéo] Attentat de Londres : C’est la faute du Brexit ! Par Trouble Fait

Source : , 08-06-2017 Ce n’est pas d’aujourd’hui que les « journalistes » du JT de France2 (et d’autres) font tout pour que l’opinion publique Française ait une mauvaise image du Brexit. Mais depuis les attentats de Londres et dans un contexte d’élections législatives au Royaume-Uni, l’instrumentalisation morbide et cynique du terrorisme va bon train pour expliquer à la population quels sont ces priorités.

Il faut sauver le soldat Bachar

On va dire adieu à tous nos idéaux et ouvrir les yeux sur l'état des lieux : Nous avons tout fait pour exporter notre démocratie, comme seule religion possible, la seule qui puisse garantir liberté et prospérité. Nous ne l'avons pas seulement exportée, mais imposée comme vérité révélée, comme laïcité vénérée par la force et pour un prétendu sens du progrès, à des peuples qui n'avaient rien demandé.

Comment on interroge un terroriste en France ?

 
Je vais te prendre la tête... Mais t'inquiète surtout pas... je te la rendrai... Ça y est... dès que j'aurais appuyé sur rec, on démarre l'interrogatoire. Pour l'auditoire, je tiens à faire savoir que Mabrouka comprend notre langue mais ne la parle pas... c'est tout de même plus réconfortant que de parler notre langue sans la comprendre.

États d’urgences : sécurité contre liberté ?

Comment garantir la sécurité des citoyens? Cette question suscite des débats houleux alors que la menace terroriste n’a jamais été aussi présente. C’est que le danger vient aussi et surtout de l’intérieur. L’essentiel des terroristes qui ont frappé la France, la Belgique ou la Tunisie étaient des ressortissants du pays qu’ils attaquaient. La France et