traitement médiatique

Ce soir, David Pujadas a découvert le véritable motif du rejet de la réforme des retraites – Par Samuel Gontier

Source : , 15-01-2020 Ce soir, David Pujadas a découvert le véritable motif du rejet de la réforme des retraites : “Et si pour vraiment comprendre la virulence de ce conflit des retraites, il fallait aller chercher du côté de notre rapport au travail, si particulier ?”

« Bonjour je suis journaliste » et je cherche des témoignages contre la grève – Par Pauline Perrenot

Source : , 28-01-2020
Comme ce fut le cas lors de précédentes mobilisations sociales, les récentes grèves ont vu se multiplier, sur Twitter, les « appels à témoins » de journalistes en quête d’usagers en détresse. Un procédé qui renouvelle le principe de micro-trottoir à charge contre les grévistes.

La grève du 5 décembre au 20h de France 2 : quatre jours de propagande – Par Pauline Perrenot

Source : , 05-12-2019
Après une observation du 20h de France 2 du 1er au 4 décembre, le bilan est sévère pour le service public. Son traitement de la grève du 5 décembre, qui n’invite à aucune prudence langagière, se résume en un mot simple : la propagande.

J’ai regardé la vidéo de Quotidien, et vous ? Par Juan S

Source : , 16-09-2019 Finalement, peu de gens l’ont vu cette video publiée sur Youtube le 11 septembre. 40 minutes et 40 secondes Dès les premières minutes, que voit-on: des policiers qui interdisent l’accès à l’immeuble, bafouillent comme explication que c’est tout l’immeuble qui est perquisitionné. C’est faux, et c’est illégal.

France 2 célèbre les dividendes record du CAC40. Par Samuel Gontier

Source :, 11-01-2019
Plus les entreprises du CAC40 distribuent de dividendes, mieux se porte l’économie, certifie mercredi le “20 heures” d’Anne-Sophie Lapix grâce à des “spécialistes” qui n’ont rien à envier à ceux des chaînes info.

La réforme de la SNCF jugée salutaire à l’unanimité des éditorialistes, par Samuel Gontier

Source : , 28/02/2018 Chez David Pujadas comme chez Bruce Toussaint ou Yves Calvi, les meilleurs experts, les plus grands éditorialistes se relaient pour saluer la réforme ferroviaire du gouvernement. Au nom d’un remarquable principe, l’égalité : il serait trop injuste que les cheminots ne puissent jouir de la précarité des salariés du privé.