vieux monde

Je hais le nouvel an, odio il capodanno

Ces derniers temps une formule d'Antonio Gramsci a fait fortune par ces temps de crise. Je cite : "Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres". Elle est répétée jusqu'à la nausée par les journalistes, les experts de tout poil, les hommes politiques, qui, souvent n'ont pas la moindre idée de l'origine de cet aphorisme, de son auteur ou de l'histoire politique de l'Italie du XXe siècle. Voici quelques exemples.