volonté de puissance

NE MARCHE PAS !

 
Qu'est-ce que ça te coûte et combien ça te rapporte ? De faire le bien... de faire le mal... d'être moral ou immoral... Juste ou injuste... véridique ou merdique ? Qu'est-ce que ça te coûte et combien ça te rapporte ? En termes de puissance ? Ce n'est pas à ta raison que je m'adresse, mais à ta volonté... de puissance. Le calcul est peut-être rationnel mais pas forcément raisonnable.

Que puis-je pour vous ?

Question de l'impatient : Sur quoi va déboucher cette séance ? Vous allez avoir plus de pouvoir sur moi? Ou est-ce que je vais vous reprendre le pouvoir ? Excusez mon arrogance !

 

Ma réponse : On ne peut pas entreprendre une philoanalyse sans se rendre à l'évidence que nous avons un problème avec le pouvoir.

Il faut se le représenter ce pouvoir, celui qui circule par exemple entre Socrate et ses interlocuteurs, entre le maître et ses disciples, le discoureur et ses contradicteurs... Il faut bien ouvrir l'œil sur ce genre de représentation

La faiblesse de la force

J'ai la force de croire que j'ai assez de force pour combattre la faiblesse en moi comme en dehors de moi. Qu'est-ce qui est fort dans la force ? Sinon son effort pour la force. Qu'est-ce qui est faible dans la faiblesse ? Sinon son faible pour la faiblesse. L'une se bat, l'autre pas... c'est ce qui rompt le charme de ce combat. Plus personne ne s'étonne de voir dans l'histoire, les faibles l'emporter sur les forts. D'abord parce que ce sont les plus nombreux.

L’enfer de Lance

Beaucoup connaissent désormais notre maxime : Il n’y a pas d’innocents, soit on sauve personne, soit on sauve tout le monde. Il semblerait que Stephen Frears, le réalisateur de The program ne la partage pas. Ainsi, il profite du grand écran pour déshonorer un homme ayant pourtant déjà fait son mea culpa, et pour cracher, avec indécence, sur l’un des sports les plus populaires en France : le cyclisme.

La maison de Dieu

Mine de rien Je ne me contente pas d'exister... Je résiste Et je ne fais que résister au principe de réalité. Je suis irréaliste Je ne crois pas ce que je vois Je vois ce qui ne se voit pas. Ce n'est pas mon bon plaisir que j'oppose à la réalité Mais l'idée. Une certaine idée... l'idée de l'Amour par exemple Les tentations sont réelles je le sais, mais... J'y résiste parce que je suis irréaliste. À l'amour facile, celui d'Éros... J'oppose Thanatos, une certaine envie de mourir À l'amour difficile, celui de Philia Que l'on assimile à l'amitié... Je préfère encore Aléthéia, la vérité solitaire.