wall street

Consumer Protection Czar’s Confession Exposes Banks’ Political Grip

A promise to “drain the swamp” won Donald Trump the hearts of blue-collar Americans — who delivered him the presidency expecting that he would defend them from elites.

Le sémite et l’antisémite

C'est l'histoire écrite de deux chatons hypocrites Qui ont été condamnés à une mort subite Pour avoir fait de la haine de l'autre, leur passion favorite Et de la fausseté, leur ordre de mérite.   Le premier est sémite, le second antisémite. Qui est qui? À cette question, ils n'ont jamais donné suite. L'un est peut être israélite L'autre, peut être ismaélite Leur secret est trop bien gardé, aucune fuite

29 septembre 2008…..CHUUUUuuuute!

Il paraît que c’est les banques qui dirigent le monde, que les politiques ne seraient au mieux des marionnettes au bout de leurs fils, au pire leurs partenaires de crimes… De toute façon, qui ne dit mot consent. Mais le silence, lui, n’est d’or que pour certains ! En voici un qu’aurait mieux fait de se taire, Lloyd Blankfein de Goldman Sachs :

 Je ne suis qu’un banquier accomplissant le travail de Dieu ».

[Reprises] “Cyniques,écartez-vous, c’est l’excitation générale autour de la candidature d’Hillary Clinton” par Glenn Greenwald

Il est facile de se montrer cynique lorsque l’on considère l’inévitable (et malheureusement imminente) campagne présidentielle d’Hillary Clinton. Au-delà du fait que c’est une habituée des jeux de pouvoir à Washington, et qu’elle est totalement dénuée de principes et assoiffée de pouvoir, c’est une personnalité politique américaine tout à fait banale. Un des aspects qui la rend unique, peut-être le seul, est la manière dont la première présidence féminine [des États-Unis] sera exploitée (suivant le modèle Obama) pour mieux cacher son véritable rôle de gardienne du statuquo.